L’assurance pour bateau assure les navires de plaisance comme les voiliers et bateaux à moteur. Elle couvre les usages de loisirs et, dans la plupart des formules, la location entre particuliers. Tour d’horizon des garanties et des principaux contrats disponibles sur le marché.

 


 

Quel bateau peut-on assurer ?

 

Le plus souvent il est possible d’assurer les types de bateaux suivants :

  • Les bateaux à moteurs que le moteur soit in-bord ou hors-bord.
  • Les voiliers.
  • Les vedettes fluviales.
  • Dans certains cas les jets ski et planches à voile
  • Certaines formules prennent aussi en charge le matériel de pêche ou la pratique du ski nautique.
  • Si vous avez un vieux gréement il faudra souvent vous orienter vers une assurance spécifique.

 

Quel bateau pour assurance

 


 

Quel est le prix d’une assurance bateau ?

 

Les tarifs ci-dessous valent pour un bateau à moteur de plaisance, neuf immatriculé en France, non occupé à titre d’habitation et de moins de 25 pieds. Il est assuré en tous risques.

Assurance bateau Tarifs
Macif Tarifs non accessibles en ligne
Maif 388,85 euros par an (en tous risques)
Le Finistère Assurance 1 169 euros par an (97,42 euros par mois)
Crédit Mutuel Tarifs non accessibles en ligne
GMF Tarifs non accessibles en ligne (prix affiché sur le site internet de l’assureur : à partir de 7,08 euros par mois)
Generali Tarifs non accessibles en ligne
Groupama 1 612,20 euros par an en tous risques
April Marine Tarifs non accessibles en ligne
Axa Tarifs non accessibles en ligne
Matmut 37,83 euros par mois (453,90 euros par an)
MMA Tarifs non accessibles en ligne

Tarifs relevés sur les sites internet des assureurs au 24 avril 2021.


 

L’assurance bateau est-elle obligatoire ?

 

Il n’est pas obligatoire d’assurer un bateau de plaisance, sauf si vous participez à des compétitions sportives. Toutefois, en cas d’accident occasionnant des dommages à des tiers vous serez obligé de rembourser les frais puisque votre responsabilité civile (RC) est en jeu.

Il est donc fortement conseillé de souscrire une couverture qui recèle au moins la RC. Cette dernière peut parfois être incluse dans votre assurance habitation. Vérifiez tout de même son périmètre : elle doit prendre en charge les activités de loisirs.

 

⚠️ Si votre navire a une valeur importante, mieux vaut également le couvrir contre les accidents, le vol ou les avaries. Pensez également à vous et à vos passagers en souscrivant une garantie individuelle accidents : elle recèle souvent la prise en charge des frais médicaux et le versement d’un capital en cas d’invalidité ou de décès.

Si vous avez déjà une garantie accidents de la vie (dite GAV), elle peut parfois vous couvrir pour les activités de plaisance. Dans ce cas, inutile de souscrire une assurance bateau qui inclut cette protection.

 

L'assurance bateau est-elle obligatoire

 


 

Quelles garanties pour l’assurance bateau ?

 

La responsabilité civile

 

La responsabilité civile couvre les dommages corporels et matériels que vous causez à des tiers en manœuvrant votre bateau. Les dégâts peuvent aussi avoir été causés par votre conjoint, concubin, partenaire de PACS, parents, enfants et leurs conjoints.

Généralement les limites d’indemnisation sont très élevées : de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros.

 

C’est la garantie indispensable (même si non obligatoire) de l’assurance bateau. En son absence vous risquez d’avoir à régler de grosses sommes d’argent. Cette garantie intervient même si vous êtes responsable de l’accident.

 

La défense-recours

 

La garantie défense-recours permet de vous défendre ou de faire valoir vos droits suite à un accident de plaisance : que vous ayez des dommages corporels et/ou matériels. Elle participe aux frais d’avocats et de justice.

 

La protection juridique

 

On distingue la protection juridique suite à un accident de celle qui intervient dans le cadre d’un litige concernant le navire. Par exemple un conflit avec le vendeur de votre bateau, une malfaçon non précisée à l’achat ou une mauvaise réparation.

Elle finance, en partie, les frais d’avocats et les procédures, le plus souvent à l’amiable ou en contentieux.

 

Les frais de retirement et de destruction du bateau

 

Les frais de retirement sont les sommes engagées pour enlever un navire à l’état d’épave pour éviter qu’il ne gêne la navigation. En général, la garantie fonctionne si cette action a été ordonnée par l’Etat ou une autorité qualifiée comme une autorité portuaire. Certaines assurances prennent aussi en charge le coût de la destruction du bateau.

 

Les pertes et avaries

 

La garantie pertes et avaries couvre, le plus souvent, les événements suivants :

  • Les événements climatiques et catastrophes naturelles;
  • le naufrage, l’échouement ou l’abordage;
  • le vandalisme;
  • le choc ou la collision avec un autre bateau, un jet ski et tout corps fixe ou mobile;
  • un accident maritime, terrestre ou une fortune de mer (terme générique qui englobe les accidents de mer);
  • un vice caché du navire ou de l’un de ses moteurs;
  • la surchauffe du moteur si un corps étranger s’est introduit dans le circuit de refroidissement.

Cette liste n’est pas exhaustive et varie en fonction du contrat. Reportez-vous à vos conditions générales pour les connaître.

 

L’incendie et les attentats

 

Les attentats et l’incendie sont parfois inclus dans la garantie pertes et avaries. L’incendie recouvre des événements comme la foudre, l’explosion ou un incendie accidentel survenu à bord. Concernant les attentats, l’événement n’est garanti que sur le sol français.

La guerre civile ou étrangère n’est pas couverte.

 

Le vol et la tentative de vol

 

Le plus souvent, les assurances bateau garantissent à la fois le vol total et le vol partiel du navire, de son annexe, du radeau de survie et/ou du ou des moteurs amovibles. Mais aussi des accessoires et équipements intérieurs suite à une effraction du coffre ou de la cabine ou un vol avec violence.

Dans certains contrats, le vol des planches à voile, kitesurfs, casques, combinaisons, harnais et matériel de sécurité sont compris.

 

Pour que le vol du navire soit couvert lors d’un transport terrestre, il faut souvent choisir une garantie dite transports terrestres. Le bateau est alors assuré lorsque vous le transportez par la route ou le rail.

 

Le vandalisme

 

Le vandalisme est aussi souvent couvert au sein de la garantie pertes et avaries. Les frais de remise en état du navire sont indemnisés.

 

Les objets transportés

 

La garantie objets transportés ou effets personnels est souvent proposée en option. Elle couvre le vol et les dommages résultant d’un sinistre garanti au contrat.

Pour le vol, il doit avoir eu lieu avec effraction ou violence. A la souscription, veillez à choisir le montant adéquat, l’assurance se base sur ce chiffre pour vous indemniser.

 

Le transport terrestre du bateau

 

La garantie transport terrestre du bateau couvre le navire lors des trajets routiers – et souvent – ferroviaires. Si vous avez signé un contrat de transport avec un professionnel, l’assurance intervient en complément de l’indemnisation qui y est prévue. Les événements pris en charge sont généralement :

  • La collision ou l’accident du véhicule tracteur ou de sa remorque.
  • L’incendie ou l’explosion.
  • Le vol total du navire avec son véhicule tracteur ou porteur.
  • Une rupture d’attelage de la remorque (mais le plus souvent pas le défaut d’arrimage).

 

L’individuelle accident ou individuelle marine

 

L’individuelle accident aussi appelée individuelle marine est une garantie qui protège le chef de bord et ses passagers en cas de blessures.

Elle peut intervenir à différents niveaux : participation aux frais médicaux (en complément de la Sécurité Sociale et de votre mutuelle), versement d’un capital en cas de décès ou d’incapacité permanente partielle ou totale et service d’aide à la personne (ménage, courses) si vous êtes immobilisé.

 

Le montant de prise en charge est variable et peut être parfois choisi au moment de la souscription. Par exemple, la formule la plus basse peut proposer un plafond de 6 000 euros pour le capital incapacité permanente totale ou partielle, la formule médiane 13 000 euros et le contrat le plus élevé 21 000 euros.

À noter que l’indemnisation se déclenche à partir d’un certain taux d’incapacité : par exemple 10 ou 15%.

 

L’assistance et les frais de recherche en mer

 

On distingue l’assistance au bateau de l’assistance aux personnes :

  • L’assistance au bateau qui peut consister en envoi de pièces détachées pour réparer ou le transfert du bateau si le port le plus proche n’est pas équipé pour les réparations. Si votre navire a été volé et retrouvé cette garantie peut financer un billet de train ou d’avion pour que vous alliez le récupérer. Enfin si le bateau est immobilisé en pleine mer suite à une avarie, les frais de remorquage jusqu’au port le plus proche.
  • L’assistance aux personnes couvre, le plus souvent, le rapatriement sanitaire, le transport médical, la prolongation du séjour pour des soins sur place ou encore l’envoi de médicaments.

Si l’équipage est perdu en mer, l’assurance prend en charge les frais de recherche et de sauvetage. L’indemnisation est plafonnée : généralement à quelques milliers ou dizaines de milliers d’euros. L’assureur met à votre disposition un numéro d’urgence pour alerter les secours.

 


 

Les exclusions et limites de l’assurance bateau

 

Comme toute couverture, l’assurance bateau comprend des limites de prise en charge et des exclusions : c’est-à-dire des situations dans lesquelles vous n’êtes pas indemnisé.

 

Les exclusions les plus fréquentes

 

Parmi les exclusions les plus fréquentes on peut citer :

  • La panne et les incidents mécaniques.
  • Les dommages résultant de la vétusté ou du défaut d’entretien du navire.
  • Une opération de remorquage avec votre bateau, à part si vous avez porté secours à un tiers.
  • La participation à des courses et à des compétitions, certains contrats prennent tout de même en charge les régates en amateur.
  • Si le chef de bord n’a pas le permis requis pour naviguer.
  • Si le nombre de passagers est supérieur à ce qui est indiqué par le constructeur.
  • Les accidents survenus alors que la personne conduisant le bateau est sous l’emprise de stupéfiants ou de l’alcool.
  • Les dommages commis de manière intentionnelle.

Cette liste n’est pas exhaustive. Vos conditions générales précisent les exclusions communes à toutes les garanties et celles liées à chacune d’elles. Par exemple, dans la garantie vol vous n’êtes pas assuré s’il a été commis par un membre de votre famille ou avec leur complicité.

 

Les limites géographiques de l’assurance bateau

 

Votre assurance bateau ne vous couvre que dans une certaine limite géographique, précisée aux conditions générales. Le plus souvent l’Europe : Méditerranée, Manche, Mer du Nord et une partie de l’Atlantique. Si vous souhaitez accomplir un tour du monde ou un périple transatlantique, vous devrez souscrire une couverture dédiée ou demander une extension, payante, de vos garanties.

 

Certaines ne sont valables qu’en France comme les catastrophes naturelles et les attentats. On entend généralement par France, le territoire métropolitain, Monaco, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, La Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, la Polynésie française et la Nouvelle Calédonie.

 

Les franchises

 

Une franchise est une somme qui reste à votre charge après indemnisation. Elle diffère selon la garantie. Souvent en assurance bateau, ce sont les garanties pertes et avaries, vol, assistance et objets personnels qui affichent une franchise. Par exemple, en cas de vol, si votre bateau n’est pas neuf, la franchise peut s’élever à 15% de la valeur économique.

Pour les garanties défense-recours et protection juridique, il y a souvent ce que l’on appelle des seuils d’intervention. Une somme au-dessous de laquelle vous n’êtes pas indemnisé. Par exemple, l’assurance ne vous verse une somme que si le montant de vos intérêts en jeu est supérieur à 400 euros et que vous avez besoin d’aller en justice pour les faire valoir.

 

Les plafonds

 

Un plafond est le montant maximal que l’assurance peut vous verser. Là aussi elle dépend de la garantie. Ci-dessous quelques exemples de plafond :

    • Responsabilité civile : dommages corporels 8 millions d’euros et dommages matériels 5 millions.
    • Frais de recherche : 15 000 euros.
    • Frais de secours : 5 000 euros.
    • Frais de destruction de l’épave : 10 000 euros.
    • Capital en cas d’incapacité permanente ou de décès : 30 000 euros.

À noter que toutes les assurances ne prennent en charge que les seuls navires dont la valeur se situe en deçà d’un certain montant. Par exemple, moins de 300 000 euros.

 

exclusions et limites assurance bateau

 


 

Comment choisir son assurance bateau ?

 

Pour choisir votre assurance bateau, commencez par évaluer vos besoins. Naviguez-vous souvent ou de manière épisodique ? Quelle est la valeur de votre navire ? Transportez-vous des effets personnels coûteux ? Pratiquez-vous une navigation côtière ou en plus haute mer ? Restez-vous dans les eaux territoriales françaises ou partez-vous à l’étranger en navire ? Autant de questions qui vous permettront de définir la formule adéquate.

 

Généralement les assureurs proposent un contrat de base qui inclut la responsabilité civile, la défense-recours et parfois une individuelle marine et les frais de retirement de votre navire s’il est à l’état d’épave.

Pour couvrir votre bateau contre les pertes et avaries, le vol, l’incendie ou bénéficier d’une assistance, vous devrez souscrire un contrat plus complet. Si vous naviguez de temps en temps, il peut être intéressant de choisir une assurance avec des garanties à la journée.

 


 

Quelle assurance pour la remorque du bateau ?

 

Si vous transportez votre bateau par la route pour le mettre à quai, vous devez assurer sa remorque. Elle peut être couverte par votre assurance auto sans surcoût, à condition que son PTAC soit inférieur à 750 kg.

Mais les dommages sur votre bateau en cas d’accident de la circulation ne seront pas couverts. Pour cela, vous devez souscrire la garantie transports terrestres, souvent proposée en option dans les assurances bateau.

 

Certains assureurs proposent aussi une assurance spécifique pour la remorque bateau qui peut être souscrite indépendamment. Elle va prendre en charge les dommages sur le bateau et la remorque en cas de vol, accident de la route, incendie, attentat, catastrophes naturelles, technologiques ou encore événements climatiques.

 

Comment assurer la remorque

 


 

Quelle assurance pour la location d’un bateau de plaisance ?

 

Si vous louez votre bateau de plaisance à un particulier, cet usage est souvent inclus dans la plupart des assurances bateau. Ce n’est pas le cas si votre activité de loueur est professionnelle. Ou que vous louez à une personne morale : par exemple à une entreprise pour un séminaire.

 

? Si vous souhaitez louer un bateau auprès d’un loueur professionnel, ce dernier possède déjà sa propre couverture qui est cependant très variable selon l’organisme. Vérifiez, a minima, que votre responsabilité civile (RC) est couverte : soit par l’assurance du loueur soit par votre assurance habitation.

 

Sachez que si vous occasionnez des dommages au navire loué, des sommes importantes (franchises) peuvent être retenues par le loueur. D’où l’intérêt de souscrire une assurance dédiée, soit auprès du loueur s’il propose cette option, soit en prenant une assurance spécifique comprenant votre RC, les dommages au navire, une assistance et la prise en charge du secours aux passagers (sauvetage, rapatriement…).

Une assurance annulation peut aussi être intéressante si vous êtes dans l’incapacité de prendre la mer : maladie, accident, faillite ou grève de la compagnie aérienne qui devait vous acheminer sur place.

 


 

Où faire un devis pour mon assurance bateau ?

 

? Pour faire un devis pour votre assurance bateau, vous pouvez d’abord solliciter votre assureur habituel pour savoir s’il propose ce type de couverture. Vous avez aussi la possibilité de recourir à un comparateur pour dénicher l’offre qui vous correspond, au meilleur prix.

Si vous souhaitez assurer un navire spécifique, par exemple, un vieux gréement ou un bateau coûteux, vous devrez vous tourner vers des assureurs spécialisés.

 

devis assurance bateau

 


 

Les différentes assurances pour bateau

 

Assurance bateau Macif

 

L’assurance bateau Macif est un contrat navigation Plaisance qui couvre aussi les voiliers et les jets ski. Elle offre une formule unique avec les garanties suivantes incluses :

        • Votre responsabilité civile de pilote de bateau.
        • Les frais de retirement s’il est à l’état d’épave.
        • La garantie défense/recours et une protection juridique.
        • Une assistance générale (au cours de la navigation et à quai).
        • Des informations juridiques en ligne.

 

Vous pouvez ajouter, en option, une assurance contre les pertes, avaries, incendie, vandalisme, vol et tentative de vol. Ainsi qu’une individuelle marine pour vos dommages corporels : prise en charge des frais médicaux, capital décès ou en cas d’incapacité permanente totale ou partielle, remboursement des frais de recherche et de sauvetage.

Vous pouvez protéger les objets que vous transportez contre le vol et des détériorations dues à un sinistre garanti au contrat. Enfin, vous êtes aussi couvert si vous louez votre bateau.

 

Assurance bateau Maif

 

L’assurance bateau Maif offre trois niveaux de garanties. La première formule comprend une assurance responsabilité civile et défense/recours et l’indemnisation à la valeur d’achat si vous faites face à un événement climatique mais seulement si le navire a moins de 5 ans et le moteur moins de 3 ans.

Vous accédez aussi au prêt de bateau si le vôtre est en réparations suite à un sinistre, à une assistance pour vous et vos passagers et à des informations juridiques sur internet.

 

Le contrat tous risques recèle, en plus, la prise en charge des accidents de navigation, le vol, l’incendie et le transport du bateau. Une garantie corporelle pour vos blessures, une protection juridique, et la protection de vos effets personnels.

La location de bateaux entre particuliers et la régate en amateur sont couverts. Il est aussi possible d’étendre vos garanties pour un projet de voyage transatlantique ou autour du monde.

 

Enfin il existe une assurance à la demande : vous pouvez souscrire certaines garanties à la journée comme la garantie corporelle, les accidents et vos objets personnels.

 

Assurance bateau Le Finistère Assurance

 

L’assurance bateau Le Finistère Assurance couvre les bateaux pneumatiques, les voiliers, les bateaux à moteurs et les vieux gréements. La responsabilité civile est systématiquement incluse.

Les contrats les plus couvrants prennent aussi en charge les frais de sauvetage des passagers, ceux de remorquage, de retirement et de renflouement, de destruction de l’épave et les dommages. Une individuelle accident est comprise, tout comme une assistance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 

Au rayon option vous pouvez choisir la couverture des dommages à la remorque, une location de bateau si le vôtre n’est plus en état de naviguer et la location entre particuliers. La franchise est dégressive en fonction du nombre d’années sans sinistre.

Le Finistère Assurance prend en charge les engins jusqu’à 20 mètres, 500 chevaux et une valeur maximale de 300 000 euros. Pour ceux inférieurs à 15 mètres, 400 chevaux et 150 000 euros il n’y a pas de limite d’âge à la souscription, à condition d’être majeur.

 

Assurance bateau Crédit Mutuel

 

L’assurance bateau Crédit Mutuel dispose de deux offres :

 

  1. La formule responsabilité civile qui inclut cette dernière, une garantie défense-recours, les frais de recherche en mer, et les frais de retirement.
  2. La formule tous risques qui recèle en plus les pertes et avaries, le vol et les transports terrestres.

 

En option, vous pouvez accéder à la couverture de vos effets et objets personnels contre le vol et les dommages (seulement dans la formule tous risques), une individuelle marine pour vos blessures et une assistance.

 

Assurance bateau GMF

 

L’assurance bateau GMF dispose de deux contrats. Le premier au tiers avec la responsabilité civile, la défense pénale et recours suite à un accident en bateau. Et le second tous risques qui inclut, en plus, les dommages au bateau : pertes et avaries, vol , tentative de vol, vandalisme et attentats.

Vous pouvez inclure, en option, une protection juridique plaisance (frais de justice et avocat) et une couverture accidents corporels pour tous les passagers (capital jusqu’à 30 000 euros).

La garantie objets transportés n’est accessible qu’aux souscripteurs de la formule tous risques et qui ne possèdent pas de véhicule nautique à moteur.

 

Assurance bateau Generali

 

L’assurance bateau Generali dispose de deux formules :

 

  1. Une formule responsabilité civile avec cette garantie de base, la prise en charge des frais de destruction, de retirement et une protection juridique.
  2. Une formule pertes et avaries qui couvre, en plus, les réparations et le remplacement du bateau en cas de pertes ou d’avaries, le vol total et la perte totale, le vol partiel, le vol total ou partiel du moteur hors-bord, les dommages et le vol des effets personnels.

 

De nombreuses options sont disponibles, comme une individuelle accident lors de la navigation, le bris accidentel du moteur, la valeur à neuf ou encore un service de conciergerie disponible 24 heures sur 24 : réservation de place au port, organisation du ravitaillement ou entretien du bateau.

 

Assurance bateau Groupama

 

L’assurance bateau Groupama recèle trois contrats distincts. Le premier est la formule mini qui comprend une responsabilité civile, la défense de vos intérêts en cas de litige à la suite d’un accident, et une assistance.

 

La deuxième formule – Eco – couvre, en plus, les pertes et avaries suite à une collision ou un vandalisme et les attentats. La dernière, appelée Confort, prend aussi en charge le vol.

 

Quelques options sont proposées : une assistance croisière qui vous couvre jusqu’à 20 milles de votre port d’attache, une garantie accidents corporels et vol, perte et dommages de vos effets personnels (seulement pour les formules Eco et Confort).

Enfin votre bateau est remboursé à hauteur de sa valeur à neuf pendant les trois ans suivant son achat en cas de vol ou dommage partiel. Cette option ne peut être souscrite qu’au sein de la formule Confort.

 

Assurance bateau April Marine

 

L’assurance bateau April Marine couvre les bateaux à moteur, voiliers, yachts et jets ski. Nous n’évoquons ici que la couverture dédiée aux deux premiers avec trois formules.

  1. La responsabilité civile, les frais de retirement, la défense recours et le carnet d’entretien du bateau. Vous êtes aussi couvert si vous faites de la co-navigation.
  2. Le 2e contrat, offre, en plus le dommage partiel, le vol partiel et le vandalisme, ainsi que les frais d’assistance, de sauvetage, de renflouement et de destruction de l’épave. Et l’accès à la météo marine.
  3. Le 3e contrat recèle, en plus des deux premiers, l’avarie moteur qui couvre les moteurs hors-bord et in-bord jusqu’à 50 ans et moins de 1 500 heures de navigation même s’il n’y a pas de sinistre. Tout comme le décès, l’invalidité et les frais de recherche en mer, une protection juridique et une assistance. La pratique du ski nautique est aussi assurée.

 

De nombreuses options peuvent être souscrites comme la couverture de votre matériel de pêche, la remorque ou l’assistance et le dépannage incluant celui à quai.

 

Assurance bateau Axa

 

L’assurance bateau Axa couvre les voiliers, bateaux à moteur et jets ski à selle à travers deux formules. La première, dénommée Indispensable, couvre la responsabilité civile, les frais de retirement et la défense-recours.

 

La deuxième, appelée Intégrale assure, en plus, les dommages et pertes subis par le navire, les frais de renflouement, les mesures conservatoires en cas de sinistre, les opérations de recherche et de sauvetage en mer, le vol total, partiel et le vandalisme, les attentats et actes de terrorisme et le décès du skipper (versement d’une indemnité de 2 000 euros maximum).

 

En option, vous pouvez souscrire une protection juridique, une assistance au bateau à quai dans un port ou à terre. Et une garantie sécurité nautique qui vous indemnise en cas de décès, disparition en mer, incapacité permanente et frais médicaux (en complément de la Sécurité Sociale et de votre mutuelle).

 

Assurance bateau Matmut

 

L’assurance bateau Matmut affiche des garanties de base :

  • La responsabilité civile : dommages corporels jusqu’à 15 millions d’euros et dommages matériels jusqu’à 5 millions d’euros.
  • Les frais de retirement plafonnés à 30 000 euros.
  • L’assistance aux personnes et au bateau : prise en charge des passagers, dépannage-remorquage de l’embarcation assurée en cas de panne, incendie, vol, tentative de vol, perte des clés, indisponibilité du chef de bord en cas de maladie, d’accident corporel ou de décès.
  • Protection juridique suite à un accident avec un plafond de 20 000 euros.

Parmi les options on peut citer : l’incendie et le vandalisme, les objets et effets transportés, une individuelle marine (indemnisations des dommages corporels du conducteur et de ses passagers). Et extension des garanties si le bateau est loué.

 

Assurance bateau MMA

 

L’assurance bateau MMA propose deux formules distinctes. La première couvre votre responsabilité civile, la défense pénale et recours. Ainsi que les frais de recherche en mer des personnes jusqu’à 15 000 euros, le remboursement des frais médicaux à hauteur de 1 500 euros maximum, l’invalidité (plafond de 100 000 euros), le décès (plafond de 7 500 euros). Et les frais de retirement du bateau.

Le second contrat de MMA recèle, en plus, les dommages au navire, la perte et le vol total, le vol partiel (accessoires, embarcations auxiliaires et moteurs hors-bord) et la valeur à neuf pour les bateaux de moins de trois ans.

Cette assurance est personnalisable à travers plusieurs options :

  • Des options accessibles dans les contrats numéro 1 et 2 : assistance aux personnes et au bateau et protection juridique du plaisancier.
  • Des options accessibles seulement dans le contrat numéro 2 : remboursement des biens et effets personnels à bord du bateau (notamment caméscope et appareil photo), dommages à la remorque du bateau et perte financière si le navire ne peut plus être utilisé suite à un sinistre garanti au contrat, et qu’il a été acheté en location avec option d’achat ou en crédit-bail.


 

Comparateur d’assurance bateau

 

? Nous avons comparé les principales formules d’assurance bateau. Toutes les informations présentées ici sont issues des sites internet, des documents d’information (IPID) et des conditions générales de chacun des assureurs.

 

Garantie de l’assurance bateau Macif Maif Le Finistère Assurance Crédit Mutuel GMF Generali Groupama April Marine Axa Matmut
Responsabilité civile Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Défense-recours Oui Oui Non précisé Oui Oui Non précisé Oui Oui Oui Oui
Protection juridique Oui Oui Non précisé Non Oui Oui Non Non Oui Oui
Frais de retirement Oui (plafond de 30 000 euros par sinistre) Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui (plafond de 30 000 euros)
Pertes et avaries Oui (valeur à neuf si le bateau a moins de 72 mois) Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Incendie Oui (valeur à neuf si le bateau a moins de 72 mois) Oui Non précisé Oui Oui Non précisé Oui Non précisé Oui Oui
Attentats Oui Oui Non précisé Non précisé Oui Non précisé Oui Non Oui Oui
Vol et tentative de vol Oui (valeur à neuf si le bateau a moins de 72 mois) Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Vandalisme Oui Oui Non précisé Non précisé Oui Non précisé Oui Oui Oui Oui
Objets transportés Oui (trois plafonds : 1200, 2800 et 9 000 euros) Oui (dans la limite de 3 000 euros par événement) Non précisé Oui (en option) Oui Oui Oui Matériel de pêche, de sports nautiques Oui Oui (1200, 2800 ou 9000 euros)
Transport terrestre du bateau Non Non Oui Oui Oui (dommages subis par le bateau, la remorque est exclue) Non précisé Oui Non précisé Oui (sauf les transports exercés par des professionnels) Non précisé
Individuelle accident Oui Oui Oui Oui (en option) Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Assistance et frais de recherche en mer Oui Oui (plafond de 7 700 euros pour la recherche de vies humaines) Oui Oui (en option) Non précisé Oui Oui Oui Oui Oui
Âge pour souscrire Non précisé Non précisé Pas de limite d’âge si le bateau coûte moins de 150 000 euros et 400 CV (seulement être majeur) Non précisé Non précisé Non précisé Non précisé Non précisé Non précisé Non précisé
Valeur maximale du bateau pouvant être assuré Non précisé Non précisé 300 000 euros 175 000 euros Non précisé Non précisé Non précisé Non précisé Non précisé Non précisé


 

Que faire en cas de sinistre avec mon bateau ?

 

En cas de sinistre avec votre bateau, vous devez avertir le plus vite possible votre assurance. Généralement, dans les deux jours ouvrés pour un vol (dépôt de plainte obligatoire) et dans les cinq jours pour les autres dommages.

Vous devez prendre les mesures nécessaires pour éviter que les dégâts ne s’aggravent. La procédure est expliquée en détails dans vos conditions générales.

 

Si vous avez besoin d’assistance, appelez le numéro donné par votre assurance qui dépêchera des secours sur place.

Pour la garantie individuelle accident ou marine, n’engagez jamais de frais médicaux sans avoir obtenu l’accord de votre assureur, sous peine de ne pas être indemnisé.

 

sinistre avec bateau de location

 


 

Quel remboursement avec mon assurance bateau ?

 

Le remboursement dépend de nombreux facteurs. Par exemple, si votre bateau est neuf et qu’il a été volé ou complètement endommagé il sera sans doute remboursé à sa valeur d’achat (valeur à neuf).

S’il est plus ancien, un taux de vétusté s’applique, variable selon les formules et l’âge du navire. Il faut aussi compter sur les franchises, qui sont les sommes qui restent à votre charge après indemnisation.

 

Le montant de l’indemnisation dépend aussi du type de garantie. Par exemple, pour la défense-recours, la protection juridique ou la garantie objets transportés un plafond est prévu. Il est précisé dans vos conditions générales ou particulières.

 

Enfin, il existe certains cas où votre assureur ne vous indemnise pas. Soit parce que vous n’avez pas choisi la garantie : par exemple votre navire est volé lors d’un transport terrestre et votre assurance ne couvre pas le bateau hors navigation.

Soit parce que vous êtes dans un cas d’exclusion : par exemple vous avez confié les manœuvres à un conducteur qui n’avait pas le permis requis et il est entré en collision avec un autre navire.

 


 

Comment résilier mon assurance bateau ?

 

Pour résilier votre assurance bateau, vous devez attendre la date d’échéance du contrat en respectant un préavis de deux mois. De préférence par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR).

Vous pouvez résilier hors échéance seulement si vous déménagez, changez de situation ou de régime matrimonial, partez en retraite ou cessez votre activité professionnelle. Contrairement aux assurances auto et habitation, la couverture plaisance ne peut être résiliée à tout moment une fois la date du premier anniversaire passée.

 

Vous pouvez aussi résilier si votre risque diminue et que votre assureur refuse de baisser le montant de votre cotisation.

 

comment résilier assurance bateau

 


 

FAQ assurance bateau

 

Quel permis pour un bateau ?

 

Le permis côtier est obligatoire pour naviguer en mer jusqu’à 6 milles nautiques avec un navire de plus de 6 chevaux. Il faut avoir au moins seize ans pour le passer. Vous pouvez aussi naviguer sur les lacs et plans d’eau et conduire un jet ski.

Pour naviguer en haute mer, vous aurez besoin d’un permis hauturier sans limitation de distance. Pour les fleuves, il s’agit du permis fluvial. Tous les permis sont accessibles dès seize ans, à part le grande plaisance fluviale, pour lequel il faut avoir 18 ans.

 

A partir de quel âge puis-je assurer mon bateau ?

 

Généralement il faut avoir au moins 18 ans pour assurer un bateau. Mais si le navire est puissant et/ou coûteux, certaines couvertures exigent une certaine ancienneté dans le permis.

 

Puis-je assurer un bateau de plus de 30 ans ?

 

Il est possible d’assurer un bateau vieux de plus de trente ans mais parfois sous certaines conditions : expertise diligentée par l’assureur et remise à niveau de certains équipements.

Quelques organismes prennent aussi en charge les vieux gréements, notamment des assureurs indépendants implantés dans les régions côtières : Bretagne, Côte d’Azur, Charente-Maritime…

 

Suis-je assuré à l’étranger ?

 

La quasi totalité des assurances bateau vous couvrent à l’étranger (en Europe principalement), à part pour les garanties catastrophes naturelles et les attentats, seulement valables en France (métropolitaine et outremer). Ou la protection juridique qui n’est pas acquise dans tous les pays.

Si vous souhaitez faire un tour du monde en bateau, assurez-vous que vous êtes couvert partout et de manière efficace : assistance, rapatriement, soins sur place…

 

Mon assurance habitation couvre-t-elle mon bateau ?

 

L’assurance habitation peut parfois prendre en charge votre responsabilité civile en bateau au titre d’une garantie loisirs par exemple. Mais ce n’est pas systématique.

Si ce n’est pas le cas, souscrivez une responsabilité civile au sein d’une assurance bateau.