L’assurance pour camping-car est une assurance obligatoire, comme pour tout véhicule terrestre à moteur. Vous devez vous assurer – a minima – en responsabilité civile pour couvrir les dégâts causés à des tiers, tant matériels que corporels. Nous décryptons pour vous les garanties disponibles pour assurer votre camping-car ainsi que quelques clés pour choisir la couverture adéquate.

 


 

Comment assurer son camping-car ?

 

Pour assurer votre camping-car, différentes garanties sont à votre disposition. La responsabilité civile constitue la garantie de base mais elle est généralement insuffisante pour couvrir un véhicule roulant, même de manière épisodique. Découvrez ci-dessous ce que recouvre chacune des garanties.

 

La responsabilité civile

 

C’est la seule garantie obligatoire, même si votre véhicule ne roule pas. Généralement vous êtes assuré à hauteur de 100 millions d’euros pour les dommages matériels et de manière illimitée pour les dommages corporels causés à des tiers au volant de votre camping-car.

 

La garantie défense recours

 

Cette garantie est utile si vous avez besoin d’aller en justice, soit pour vous défendre suite à un accident dont vous êtes responsable, soit pour vous faire indemniser, notamment si le conducteur n’est pas assuré ou est insolvable. Les sommes sont plafonnées en fonction du type d’action : devant le tribunal de police, devant une juridiction administrative, devant un tribunal d’instance…

 

La protection juridique

 

Elle vous couvre généralement en cas de litige avec le camping-car ou concernant votre permis de conduire. Par exemple, votre garage a effectué de mauvaises réparations sur le véhicule, le camping-car d’occasion que vous avez acheté est défectueux ou vous devez vous défendre suite à une infraction au code de la route. L’étendue de cette garantie varie selon les contrats.

 

La sécurité du conducteur ou la protection corporelle du conducteur

 

Il s’agit ici d’une assurance qui indemnise vos blessures dans le cadre d’accident dont vous êtes responsable : en cas de sinistre non responsable c’est en effet l’assurance du tiers qui vous indemnise et non la vôtre.

Généralement le taux d’atteinte permanente à l’intégrité physique et psychique (AIPP) doit se situer aux alentours de 10% pour que vous soyez indemnisé. Les sommes pour l’indemnisation de vos dommages corporels peuvent être assez élevées : entre 400 000 et 1 million d’euro selon l’assureur et le niveau choisi. Vos proches peuvent aussi percevoir un capital décès, suite à un accident mortel.

 

L’assistance au véhicule

 

Elle est aussi appelée assistance dépannage – remorquage. Vous êtes dépanné en France (et aussi à l’étranger dans les pays non barrés sur la carte verte) suite à un accident, un sinistre couvert au contrat ou une panne.

Cette garantie peut être assortie d’une franchise : par exemple le remorquage n’est pris en charge qu’à une distance d’au moins 30 kilomètres du lieu de garage habituel du camping-car. Certains assureurs couvrent aussi la panne d’essence, l’erreur de carburant ou la perte des clés.

 

L’assistance aux personnes

 

Cette assistance intervient généralement en France et à l’étranger (dans les pays non barrés sur la carte verte) en cas d’accident ou de maladie, même non liés à la conduite du véhicule. La couverture peut être assez vaste : prise en charge des frais médicaux sur place, rapatriement, remboursement de billets d’avion ou de train pour faire venir un proche ou encore mise à disposition d’un chauffeur qui conduit le camping-car sur le trajet du retour, si vous êtes dans l’impossibilité de prendre le volant. Pour les frais médicaux, l’assurance camping-car intervient toujours en complément de vos autres assurances : Sécurité Sociale, mutuelle et même carte bancaire.

 

Bris de glace

 

Le bris de glace est souvent inclus dans les formules au tiers étendu et tous risques. Traditionnellement, il couvre la réparation ou le remplacement du pare-brise, de la lunette arrière, des glaces latérales, du toit vitré et des optiques de phare. Certains assureurs prennent aussi en charge les panneaux solaires et photovoltaïques, ainsi que les landerneaux, mais jamais les éléments intérieurs comme une glace par exemple. Une franchise (une somme qui reste à votre charge après réparation) est généralement prévue pour le remplacement des éléments mais pas pour la réparation.

 

L’incendie et l’explosion

 

Sont ici couverts les dommages résultant d’un incendie, d’une combustion spontanée, de la chute de la foudre ou d’une explosion. Cependant, sachez que si vous transportez des matières dangereuses, inflammables ou comburantes et qu’elles entraînent un sinistre vous ne serez pas indemnisé. Certains contrats prévoient la prise en charge des dommages subis par les appareils électriques à l’intérieur de l’habitacle, mais ce n’est pas systématique.

 

Les attentats et actes de terrorisme

 

Il s’agit des dommages suite à des émeutes ou des actes de terrorisme. Cette garantie n’est valable que sur le territoire national. Sachant que les dégâts consécutifs à une guerre civile ou étrangère ne sont pas couverts.

Mieux vaut donc éviter de voyager dans des pays en conflit et se renseigner en amont sur le site du Ministère des Affaires étrangères dans la rubrique Conseils par pays/destination.

 

La tempête et la grêle

 

Ces deux événements doivent revêtir un caractère exceptionnel pour que vous soyez indemnisé. Votre indemnisation est généralement assortie de la présentation d’un certificat d’intempéries fourni par Météo France. Le vent ou la grêle doivent aussi avoir causé des dommages sur d’autres biens dans le voisinage : autres véhicules, toiture, arbres déracinés…

 

Les événements climatiques

 

La garantie événements climatiques couvre généralement les dégâts liés à un glissement de terrain, une inondation suite au débordement d’un cours d’eau ou du refoulement d’un égout, ainsi que les dommages engendrés par le poids de la neige. Elles excluent le vent et la tempête qui sont couverts par la garantie tempête et grêle.

 

Les catastrophes naturelles et technologiques

 

Pour l’indemnisation des catastrophes naturelles et technologiques il faut attendre qu’un arrêté interministériel soit paru au Journal Officiel. À noter que les catastrophes naturelles incluent toujours une franchise légale de 380 euros qui ne peut être supprimée.

 

Le vol et le vandalisme

 

Pour le vol plusieurs cas sont généralement couverts : le vol total du véhicule et la tentative de vol sachant qu’il est nécessaire qu’il y ait eu effraction pour que l’assurance vous indemnise pleinement. Certains contrats – qui couvrent mieux – prévoient aussi la prise en charge du vol des éléments du véhicule (à l’intérieur comme à l’extérieur), des accessoires et des clés.

Regardez bien votre contrat, certains assureurs exigent la présence d’un système antivol SRA pour une indemnisation pleine et entière d’un vol.

Le vandalisme n’est pas lié au vol mais indépendant. Il s’agit d’actes commis seulement pour détériorer le véhicule : rayures sur la carrosserie, impacts sur le pare-brise, inscriptions ou graffitis sur le capot… À ce titre, il est fondamental de garer votre camping-car dans un espace privatif, de préférence fermé, plutôt que dans la rue pour éviter ce type d’actes.

 

Dommages tous accidents

 

Le dommages tous accidents est l’apanage des formules tous risques. Il couvre les cas d’accidents non pris en charge par les autres garanties. Par exemple une collision avec un animal sauvage, un accident que vous avez seul, un renversement du camping-car ou encore la chute de votre chargement. Certains contrats incluent le vandalisme dans cette garantie.

Pour toutes ces garanties (incendie, vol, dommages tous accidents, catastrophes naturelles et technologiques, tempête…), une franchise reste généralement à votre charge et l’indemnisation est plafonnée. Si votre camping-car a moins de 12 mois, vous êtes généralement remboursé à hauteur de sa valeur d’achat. Dans certains contrats, il faut souscrire l’option valeur à neuf pour être indemnisé à ce niveau.

S’il est plus ancien vous percevrez l’équivalent de la “valeur de remplacement à dire d’expert” (VRADE) qui se base, notamment, sur le tarif moyen des véhicules de même type et cylindrée que le vôtre sur le marché de l’occasion.

 

Les garanties en option de l’assurance camping-car

 

Certaines garanties de l’assurance camping-car sont en option. On peut citer :

  • La garantie accessoires et contenu privé du véhicule qui couvre les dommages résultant d’un sinistre couvert au contrat : vol, incendie, dommages tous accidents…
  • La garantie taxe douanière qui rembourse la taxe exigée par les autorités douanières si vous sortez d’un pays étranger sans votre véhicule parce qu’il a été dérobé ou détruit suite à un sinistre.
  • La garantie privation de jouissance qui prend en charge – en partie – les frais de nourriture et d’hébergement des passagers du véhicule le temps que ce dernier soit remis en état de marche.
  • Dans certains contrats la valeur à neuf ou l’indemnisation des dommages corporels jusqu’à un million d’euros (au lieu de 500 000 par exemple) sont en option. Tout comme l’assistance panne 0 kilomètre (sans franchise).

 

comment assurer son camping car

 


 

Quel prix pour une assurance camping-car ?

 

Le prix d’une assurance pour camping-car varie fortement d’une couverture à l’autre. Le tarif dépend à la fois du type de véhicule (capucine, profilé, intégral, fourgon van, modèle, valeur à neuf, kilométrage), de votre profil de conducteur (bonus, âge, statut de locataire ou de propriétaire de votre logement) ainsi que des garanties choisies : au tiers, tiers étendu ou tous risques.

Le choix d’options complémentaires influe aussi sur le montant de votre prime.

 


 

Comment économiser sur son assurance camping-car ?

 

Il existe plusieurs moyens d’économiser sur votre assurance camping-car :

  • Passer par un comparateur d’assurance pour accéder aux meilleures offres.
  • Opter pour une assurance au kilomètre si vous parcourez moins de 7 000 à 20 000 kilomètres par an.
  • Choisir une couverture modulable avec les garanties minimales en basse saison et une couverture plus étendue en haute saison lorsque vous roulez davantage.
  • Remettre en compétition votre assureur au bout d’un an de contrat.
  • Souscrire plusieurs contrats d’assurance auprès du même organisme : auto, moto, habitation…
  • Augmenter votre niveau de franchise pour les petites garanties comme le bris de glace.
  • Payer votre prime annuellement pour éviter les frais de fractionnement appliqués par les assureurs pour la mensualisation.

 

Comment économiser sur son assurance camping car

 


 

Comment remplir un devis pour une assurance camping-car ?

 

Suivez nos conseils pour bien remplir votre devis d’assurance camping-car. Renseignez d’abord les informations concernant le véhicule : marque, modèle, type (profilé, intégral…), date de première immatriculation, date d’achat, PTAC inférieur ou supérieur à 3,5 tonnes (poids lourd), valeur actuelle, commune de stationnement, type de garage et équipement (ou non) avec un système de protection contre le vol.

Dans votre devis vous devrez aussi détailler les informations liées au(x) conducteur(s) : identité, profession, date d’obtention du permis de conduire, ancienneté d’assuré, bonus ou nombre de sinistres intervenus dans les 36 derniers mois.

 


 

Pourquoi choisir un comparateur d’assurance pour camping-car ?

 

Utiliser un comparateur d’assurances pour camping-car revêt de multiples avantages :

  • Pouvoir comparer facilement de nombreuses formules au niveau des garanties comme du tarif.
  • Ajuster aisément certains critères avec mise à jour automatique du tarif et des offres.
  • Choisir des options complémentaires.
  • Souscrire immédiatement en ligne en envoyant vos documents de manière dématérialisée.

Suivez aussi nos conseils pour bien remplir le formulaire d’un comparateur d’assurance (Le Lynx, les Furets ou encore Réassurez-moi) en vous munissant, au préalable, de la carte grise du véhicule, de votre permis de conduire, du relevé d’information de votre assurance actuelle ainsi que des factures d’achat du véhicule et des équipements.

 

Passer par un comparateur d'assurance camping car

 


 

Qu’est-ce que l’assurance pour camping-car au kilomètre ?

 

L’assurance pour camping-car au kilomètre favorise vos économies, à condition que vous parcouriez moins de 7 000 à 20 000 kilomètres par an. Vous pouvez espérer une réduction sur votre prime de l’ordre de 10 à 20% en moyenne, la réduction la plus importante étant observée pour une assurance tous risques. Découvrez aussi nos conseils pour choisir les bonnes garanties et bien évaluer le kilométrage si vous projetez de voyager à l’étranger.

 


 

Quels assureurs proposent une assurance pour camping-car ?

 

De nombreux assureurs proposent des assurances pour camping-car. Il s’agit souvent d’assureurs auto ayant adapté leurs formules pour voiture à ce type de véhicule. On trouve aussi des mutuelles, des courtiers et les offres proposées par la Fédération des campeurs, caravaniers et camping-caristes (FFCC). La liste des assureurs évoqués ci-dessous n’est pas exhaustive.

 

1️⃣ L’assurance pour camping-car Allianz

 

L’assurance pour camping-car Allianz se décline en trois formules : tiers, intermédiaire et tous risques. Elle propose aussi des options, comme le dépannage 0 kilomètre et le pack mobilité qui vous permet de bénéficier d’un véhicule de remplacement si votre camping-car est en réparations suite à un sinistre.

Allianz couvre votre camping-car à l’étranger (dans les pays non barrés sur la carte verte) pour les voyages d’une durée inférieure à trois mois. Cette assurance peut être souscrite en agence ou par téléphone en prenant contact avec un conseiller.

 

2️⃣ L’assurance pour camping-car Maaf

 

L’assurance pour camping-car Maaf inclut quatre formules : tiers simple, tiers médian, tiers maxi et tous risques. Ainsi que quatre options comme le contenu privé, le contenu professionnel, l’assistance panne 0 kilomètre et la défense de l’automobiliste.

Avec Maaf vous êtes couvert en France et dans toute l’Union Européenne et au Vatican, à Saint-Marin, au Liechtenstein, à Andorre, à Monaco et dans les pays non rayés sur la carte verte. Et ce pour les séjours inférieurs à trois mois. Vous pouvez souscrire l’une des formules en agence Maaf ou par téléphone.

 

3️⃣ L’assurance pour camping-car Macif

 

L’assurance pour camping-car Macif recèle quatre niveaux de protection : économique, essentielle, élargie et protectrice. Ainsi que deux options, la garantie accessoires et contenu privé et la garantie privation de jouissance.

Vous êtes couvert en France, dans l’Union Européenne, au Vatican, à Saint-Marin, au Liechtenstein, à Andorre, à Monaco et dans les pays non rayés sur la carte verte. Vous souhaitez souscrire ? Vous avez la possibilité de remplir un devis en ligne et de vous faire rappeler, dans la foulée, par un conseiller ou de le contacter vous-même. La souscription s’effectue également en agence Macif.

 

4️⃣ L’assurance pour camping-car Axa

 

L’assurance pour camping-car Axa affiche trois niveaux de protection : tiers, tiers étendu et tous risques. Ainsi que de nombreuses options accessibles à partir d’un certain niveau de contrat. Par exemple l’extension de la protection du conducteur jusqu’à 1 million d’euros peut être souscrite dès la formule au tiers. L’option vol du contenu par effraction qui couvre le vol des objets contenus dans le véhicule à partir de la formule au tiers étendu.

Axa vous couvre dans les pays figurant sur la carte verte et non rayés si vous séjournez dans le pays pendant moins de trois mois. Pour souscrire l’une des formules, rendez-vous en agence. Vous pouvez aussi effectuer cette démarche par téléphone.

Autres assureurs de camping-car :